La voie de l`écriture de Nadine Léon, auteur   Bienvenue sur:
 
nadine-leon-auteur.wifeo.com
 
 

Pratique de la méditation 1 

Notre processus mental fonctionne selon le mécanisme du doute, de demandes qui se succèdent à l'infini et de pensées sans cesse ruminées... Le premier détachement c'est de se détacher de nos pensées et de lâcher prise.
 

Les 4 premiers pas vers la méditation



Si on ne peut pas en plein air, choisir une pièce bien aérée. On peut s'asseoir sur un coussin ou sur un tapis (toutefois l'herbe est le meilleur des tapis...)
On écoute sans rien retenir en soi. On devient l'écoute.

On peut aussi écouter les bruits de la nature, de la musique relaxante ou tout simplement écouter "la musique de la vie". Une fois bien installer, la chose la plus importante est de lâcher prise. Ne pas penser à ce qu'on aura à faire plus tard, mais faire une pause et entrer dans la dimension du présent. Lorsque le flux des pensées reprend le dessus, tout simplement les abandonner pour retourner à notre écoute. 
 


Beaucoup de méditants pratiquent leur méditation quotidienne toujours sous le même arbre s'ils en ont la possibilité. On dit que Siddhartha Gautama a rejoint l'illumination, devenant un Bouddha (l'illuminé) en méditant sous un grand figuier.


On doit bien caler le postérieur sur le sol, le tapis ou le coussin où on est assis pour adopter une posture stable et garder le dos droit (sans être pour autant crispé) afin de permettre à notre énergie de circuler correctement. 
Certaines méditations peuvent aussi être pratiquées étendu sur le sol, sur un tapis ou sur le lit.

Vers une méditation plus avancée 

 

La méditation n'est pas une philosophie, ni une religion, ni une théorie. La méditation n'est pas un pouvoir, ce n'est pas une activité intellectuelle. Ce n'est ni vouloir, ni rechercher, ni réagir. Ce n'est pas réfléchir, ni penser, ni raisonner, ni intervenir.

 

La méditation est une méthode vieille comme le monde pour ralentir le flux de nos pensées et entrer dans une dimension de stupeur où règne un silence de paix intérieure. C'est un retour au silence primordial, même pour un bref instant ... 

Le silence profond nous permet d'accéder à l'intériorité et ne signifie pas seulement rester muet mais aussi ne pas élaborer de pensée. Notre esprit, délivré de tout concept, peut ainsi rejoindre le ''silence primordial''.
Écouter le silence primordial c'est comme retourner au début du monde, avant que les humains aient le don de la parole et quand les seuls sons perceptibles étaient ceux de la nature incontaminée.

Expérimenter la méditation c'est descendre dans le profond de soi-même, sans se laisser emprisonner dans les filets du propre ego. Cela veut dire accueillir en soi l’énergie de l'univers et s’abandonner sans résistance aucune à son fleuve de lumière, comme un bateau qui se laisserait emporter par les courants certain d'arriver jusqu'à un havre de paix.




Créer un site
Créer un site