La voie de l`écriture de Nadine Léon, auteur   Bienvenue sur:
 
nadine-leon-auteur.wifeo.com
 
 

 Jardin potager bio expérimental

Faire son jardin c’est cultiver un petit bout d’univers qui vibre de vie et s’offre au jardinier pour qu’il en prenne soin en suivant le principe de l’échange, selon la loi naturelle cosmique du donner-et-recevoir. Un jardin est un lieu magique où les énergies s’entremêlent, résonnent entre elles et se révèlent à notre pleine conscience. -- NadineLéon.

Ce jardin est cultivé en respectant la nature, sans engrais chimique, sans désherbant et sans pesticide. Pas de bêchage, le sol est très peu travaillé. L'irrigation est faite goutte à goutte, on utilise la méthode du paillage pour éviter la dispersion de l'humidité. Les plantes tapissantes comme la capucine ou le pourpier sauvage servent de plantes couvre-sol pour aider à maintenir l’humidité du sol et en éviter l’érosion.

L'altération chimique positive que produisent les racines durant le processus de décomposition a le pouvoir d'enrichir le terrain, c’est pourquoi lorsqu’on récolte les légumes on laisse les racines en terre.
La permaculture se base sur la biodiversité et la synergie entre les diverses plantes: tomates, basilic, salades, persil, oignons et ail sont amis et s'entraident...
Au fond du jardin on a installé le bac à compost et les orties (qui attirent à elles les insectes nocifs). On a aussi créé un habitat pour nos amis pollinisateurs, les abeilles et les papillons (fleurs, glycines, arbres fruitiers) et un autre pour leurs chenilles (mauve et fenouil). Nos meilleurs alliés sont les coccinelles et les vers de terre…

Contre les insectes nocifs, on fait un traitement périodique aux plantes avec l’huile de neem dilué dans l’eau tiède qui agit comme répulsif. On utilise aussi une solution de micro-organismes, faite de bactéries et de levains, qui entre en symbiose avec le terrain, produisant la revitalisation du sol et l’activation des processus de compostage.

Un jardin potager est un écosystème où vit en étroite relation tout un monde d’êtres vivants dans le même habitat. Chaque élément se trouve sous l’influence des autres. Des milliards de micro-organismes, d’insectes et autres animaux côtoient les légumes et tout le reste de la végétation. Sans déranger l’équilibre mais en le préservant, s’insère l’intervention du jardinier, lui-même partie intégrante de ce système écologique. Un jardin potager n’est pas une bulle isolée de tout, il est en corrélation avec le reste de la Terre, soumis à l’éphémère des saisons qui se succèdent, au rythme des lunes, au climat et à ses changements, à la pollution de l’environnement etc.

Notre jardin nous met en relation avec la terre, avec toutes les vibrations déployées par ses habitants et avec toute l’énergie qui s’en dégage. Il nous met en connexion avec tous l’univers et avec le miracle de la vie sur Terre.




Créer un site
Créer un site