La voie de l`écriture de Nadine Léon, auteur   Bienvenue sur:
 
nadine-leon-auteur.wifeo.com
 
 

Poésie mystique ou mystique de la poésie

Le silence et le mystère du langage               Poésies de Nadine Léon

Sur l'ourlet de ton sourire.

À l'orée de ton regard.
Au fil de tes cheveux
qui coulent comme un long fleuve de lumière.
Sur le bord de ton innocence.
Au creux de ta générosité.
Dans le silence de ton tourment.
Au gré de ta liberté.
Dans l'abrupt de ta conscience.
Au temple de ta sacralité.
Au sein de ta complexité.
Dans ton appartenance à la nature.
Dans ton appartenance à l'humanité.
Dans la courbe de tes gestes.
Au cœur de ta sensibilité.
Sur la ligne de ton horizon.

En chacun de tes lieux
s'avère le miracle de la vie,
son renouveau incessant,
son mystère inexplicable.

*

le silence
qui se cache
dans certains mots
fait trembler la page
et ouvre une brèche
pour pénétrer dans
le mystère
du langage.

*

tout ce qui n'est pas dit
l'indescriptible
ce rien d'indicible
ce bateau silencieux de l'infini
qui va s'échouer
entre les pages du
néant
comme une fleur séchée
prête à défier
le cours du temps
enfilée
dans le livre des éblouissements,
l'inexprimable...

*

Il est un lieu
où jamais mot ne fut prononcé.
Un lieu où tout se tait.
Un lieu antique, inculte et surprenant.
Un lieu sans voix et sans chuchotements,
sans l'ombre d'un raisonnement
sans le tourment d'un mental
envahissant.
Un lieu sacré
Un lieu de paix
que les humains appellent Silence
sans trop savoir pourquoi.

Un lieu d'avant leur venue sur Terre
et que si peu savent écouter.
Un lieu accessible seulement
à ceux qui descendent dans leur profond.
Un lieu où rien ne bruit
sinon la symphonie de la nature
sinon le chant de l'univers.

Il est un lieu
situé bien au-delà de la parole
fréquenté par les fous, les enfants,
les sauvages, les intuitifs, les illuminés.
Un lieu spirituel
où se rencontrer avec l’éternel.
Un lieu plein de vibration
un lieu de lumière.
Un lieu de dépouillement
Un lieu où l'on se perd

pour mieux se retrouver.

*

***
  --Nadine Léon.

*


Vent de sable

Lorsque la dune épouse le vent
le sable chante et le désert danse 

Le vent caresse son corps
aux courbes de femme 
Le sable crisse et se soulève
contre l’immobilisme aride
du désert 
puis il glisse ondoyant
vers un nouveau mirage
d’eau fraîche et de rameaux verts  

Mais les cieux sont restés silencieux
et ont fermé les yeux

Voile léger saupoudré d’or
aux confins de la vie
espace minéral
aux contours indéfinis
à perte de vue
à en perdre la folie ...

Et il y eu la poésie
le silence descendit sur chaque mot
pour l’imbiber de lumière 

La dune émit d’étranges murmures
déployant l’immensité de son mystère 
et le vent à ses pieds déposa
tous les parfums de l’infini

La solitude du désert ressemble tant
à celle de l’univers.


***
Nadine Léon

Tous les écrits que je publie dans ce site sont des extraits de mes publications en français ou en italien et seront protégés par copyright. Qui le désire pourra partager les citations de ces textes sur les réseaux sociaux à condition d'écrire le nom de l'auteur. 




Créer un site
Créer un site